07 62 10 64 07
 

lundi au samedi 9h30-18h30

 

OBTENEZ VOTRE FINANCEMENT AVEC VOTRE COURTIER

COURTIER EN PRÊT IMMOBILIER

Spécialistes du prêt immobilier, nous sommes les plus à même de maximiser vos chances pour obtenir votre crédit et quelque soit le projet.

Monter un dossier de prêt immobilier ne s'improvise pas et se prépare bien avant le moment où vous souhaitez réellement acheter votre bien.

En passant par votre courtier en prêt immobilier, vous bénéficiez de l'expérience et de l'expertise d'un partenaire qui vous fera gagner du temps tout en veillant à l'obtention des meilleures conditions pour votre emprunt.

Notre conseil : qu'il s'agisse d'investissement immobilier, de votre résidence principale ou secondaire, focalisez-vous sur la recherche de votre bien et laissez votre courtier gérer le reste !

Votre courtier indépendant en immobilier, Millenium Financement vous accompagne aussi dans la souscription de parts de SCPI

Pourquoi passer par un courtier ?

En tant que courtier en prêts immobiliers nous proposons un accompagnement complet à nos clients emprunteurs.

Qu’il s’agisse du côté technique via nos calculs et spécificités du montage de dossier, ou humain en prenant en compte la situation globale et personnelle de l’emprunteur, nous gérons tous les aspects de votre projet.

Nous vous accompagnons en banque pour l'ouverture de compte si vous le désirez et au rendez-vous notaire pour signature de l'acte authentique en fin de parcours.

Lors d'un achat immobilier, de nombreuses étapes se présentent à vous et votre courtier est là pour agir au mieux de vos intérêts à chacune d'entre elles.

Vous vous évitez ainsi toute une série de démarches et consultations des banques qui en plus d’être chronophages sont généralement moins fructueuses du fait de votre méconnaissance des normes bancaires. 

Le fait que votre courtier en prêt immobilier représente un certain volume d’affaires pour les banques peut aussi influer sur les taux proposés.

Votre intermédiaire en opérations de banque vous accompagne pour votre crédit initial ou votre renégociation de crédit.

Un emprunt immobilier est un prêt longue durée accordé par un établissement de crédit à un particulier (ou à un professionnel) dans le but de financer l’acquisition d’un bien.

Plusieurs éléments sont à prendre en compte lors de la recherche et de la souscription de ce type de prêt.

On vous rappelle ?

Envoyé !

Erreur serveur

Il n'y a pas que le taux

La plupart des emprunteurs souhaitent obtenir le meilleur taux pour leur crédit immobilier, mais ce n’est pas le seul élément à prendre en compte.

Le taux et le montant de l’assurance emprunteur, la garantie souscrite pour l’opération, les pénalités ou non en cas de remboursement anticipé, la transférabilité du prêt ou non sont autant de points de vigilance à observer.

Le seul fait d’obtenir un taux bas ne signifie pas que vous faites une bonne affaire…

Souscrire un prêt immobilier est un engagement sur du long terme : souvent sur 15, 20 ou 25 ans, nous proposons même du prêt immobilier sur 35 ans pour certains dossiers.

Il est donc primordial dès le départ de savoir ce que l’on signe et à quoi l'on s’engage.

En expert du financement, votre courtier immobilier mettra les banques en concurrence pour vous avoir le financement le plus adapté.

pret immobilier millenium financement

Par notre métier de courtier en crédit immobilier, nous sommes là pour vous conseiller, vous informer et monter votre dossier de prêt immobilier en maximisant vos chances de réussite grâce à notre expertise du milieu bancaire.

Que vous souhaitiez acheter une maisonun appartement, votre résidence principale ou secondaire, ou faire un investissement locatif, nous sommes l'interlocuteur à privilégier.

Vous pouvez également faire une simulation de rachat de prêt immobilier et ensuite nous confier ce projet si vous le jugez pertinent.

Conditions d'obtention d'un prêt immobilier

Un prêt immobilier est très spécifique et chaque dossier est propre à l'emprunteur concerné, néanmoins la plupart du temps il faudra :

  • Un apport personnel d'au moins 10% (voire 15% depuis le 2ème trimestre 2020)
  • Que le taux d'endettement ne dépasse pas 33%
  • Eviter les incidents bancaires, notamment dans les trois mois précédant la demande
  • Si possible solder en amont les prêts à la consommation ou faire un regroupements de crédits. A déterminer notamment en fonction du capital restant dû.

Que contiennent les frais de notaire ?

Les frais de notaire en immobilier sont en fait composés de 3 types de frais :

  • Les "droits de mutation", c’est-à-dire les taxes reversées à l’Etat et aux collectivités locales, soit environ 8/10e des frais. Le montant varie en fonction du bien
    (ancien, neuf ou récent) et de la nature de l’acte.
  • Les "déboursés" ou débours, c’est-à-dire la somme versée par le notaire pour obtenir certains documents (soit environ 1/10e des frais).
  • Les "émoluments", c’est-à-dire la rémunération du notaire à proprement parler (environ 1/10e des frais). Ils sont réglementés et ne sont versés qu’une fois le dossier clos.

Note : les « honoraires » désignent les actes dont le tarif n’est pas réglementé, tels que les baux commerciaux ou la consultation juridique.

Les garanties bancaires des crédits immobiliers

Hypothèque

L'hypothèque est une garantie qui porte sur un bien immobilier.

Le créancier (en général, la banque), s'il n'est pas payé dans les délais prévus, peut faire saisir le bien pour se rembourser.

C'est une garantie traditionnelle dont le coût est relativement élevé (taxe de publicité foncière et

frais d'enregistrement au Bureau des Hypothèques).

L’hypothèque est inscrite pour une durée supérieure de 12 mois à la durée initiale du crédit qu'elle sert à garantir, 
dans la limite de 50 ans.

Les hypothèques sont gérées par les notaires. Il faut donc obligatoirement passer par eux pour en souscrire une ou pour réaliser une mainlevée a la fin du remboursement du crédit immobilier.

Il faut donc payer à chaque fois des frais divers (rémunération du notaire, frais d’inscription ou de mainlevée d’hypothèque,
taxe de publicité foncière).

Inscription en privilège de prêteur de deniers

L'inscription en Privilège de Prêteur de Deniers (IPPD) est une garantie traditionnelle portant uniquement sur un bien déjà construit ou sur un terrain.

Elle est moins chère que l'hypothèque (pas de frais d'enregistrement et pas de taxe de publicité foncière).

Le privilège de prêteur de deniers, qui se rapproche de l'hypothèque, permet au prêteur d'être prioritaire sur les garanties prises sur le bien immobilier.

Ainsi, si le bien immobilier doit être saisi et vendu, le prêteur titulaire de ce privilège pourra être indemnisé en priorité.

Le privilège de prêteur de deniers doit obligatoirement être fait devant un notaire. Les frais sont à la charge de l'emprunteur.

Ce privilège ne peut être utilisé que lorsque le prêt va servir à payer le prix d'achat d'une maison ou d'un appartement déjà construit ou d'un terrain.

Il ne peut donc pas servir à garantir la partie du prêt qui finance la construction de la maison.

Société de cautionnement mutuel

Les sociétés de cautionnement mutuel sont des sociétés créées par les banques dans le but de réduire les frais de garantie pour les particuliers (pas de frais d'inscription à la conservation des hypothèques, pas de frais de notaire).

Les organismes de caution mutuelle sont nés de l’idée de mutualiser les risques entre tous les emprunteurs.

Chaque membre adhérent (les emprunteurs) verse ses cotisations dans un fonds commun, et ce fonds sert à rembourser la banque en cas de difficultés de remboursement de l’un d'entre eux.

L’organisme de caution mutuelle le plus connu est le Crédit Logement, mais il en existe d’autres :

CNP Caution, SACCEF pour les Caisses d’Epargne, la CAMCA pour le Crédit Agricole, le CMH pour le Crédit Mutuel, la SOCAMI pour les Banques Populaires…

La caution mutuelle est un acte qui se signe sous seing privé. Il n’y a donc pas besoin de passer par un notaire pour mettre en place cette garantie.

Caution mutuelle fonctionnaire

C'est une garantie particulièrement intéressante pour les fonctionnaires et pour certaines activités particulières
(recherche, police, etc…)

Elle  fonctionne sur le même principe que la société de cautionnement mutuel.

Caution solidaire personnelle

Un particulier se porte garant du bon remboursement du prêt. Risqué et peu fiable donc très peu utilisé.

Nantissement

Le nantissement est une prise de garantie sur un bien immatériel (ex. Assurance-Vie, parts de SCPI).

Le créancier peut ainsi saisir le placement nanti en cas de défaut de paiement de l’emprunteur. Peut être réalisé sous seing privé ou via un acte notarié.

L'environnement du prêt immobilier

Rappels législatifs (loi Scrivener)

La loi Scrivener 2 du 13 juillet 1979, codifiée aux articles L.312-1 et suivants du Code de la Consommation,

a pour but de protéger le consommateur en matière de crédits immobiliers.

Elle a posé des règles impératives qui limitent la liberté contractuelle en matière de crédit immobilier.

Elle s’applique dans les cas suivants :

• Achat d’un bien immobilier à usage d’habitation ou à usage mixte (habitation et professionnel) en pleine propriété.

• Achat d’un droit d’occupation à temps partagé (time share).

• Souscription ou achat de parts ou actions de sociétés donnant vocation à l’attribution en propriété ou en jouissance d’un
bien immobilier.

• Dépenses relatives à la construction des biens immobiliers cités ci-dessus.

• Travaux de réparation, amélioration et entretien d’un bien immobilier quel que soit le montant du prêt à la condition que la garantie soit une hypothèque ou une autre sûreté comparable sur des biens immobiliers à usage d'habitation.

• Les contrats de regroupements de crédits immobiliers (dans lesquels la part des prêts immobiliers dépasse 60% du montant total de l’opération de regroupement), que le total du rachat de crédit soit supérieur ou inférieur à 75.000 €. 

• Les contrats de regroupements de crédits à la consommation si la garantie du prêt est une hypothèque ou une autre sûreté comparable sur des biens immobiliers à usage d'habitation.

Crédit immobilier : en résumé

Le crédit immobilier concerne les opérations d'achat ou de construction d'un immeuble à usage d'habitation (ou mixte, professionnel et d'habitation) ou d'un terrain destiné à sa construction.

Le crédit visant à financer les dépenses relatives à la réparation ou à l’entretien d’un bien immobilier relève du crédit immobilier s’il est  garanti par une hypothèque ou une garantie similaire. Sinon il relève du crédit à la consommation.

N'hésitez pas à nous solliciter, nous proposons des solutions de financement sur des durées pouvant aller jusqu'à 35 ans.

Et pour gagner en flexibilité et en efficacité pour l'étude de votre dossier de prêt immobilier, nous nous déplaçons directement à votre domicile, sur votre lieu de travail ou en bureau mobile près de vous si vous le souhaitez.

Un projet immobilier ? Contactez-nous !

Les prêts immobiliers

Les prêts immobiliers sont divers et variés et en fonction des souhaits des emprunteurs et de leurs projets, les différents prêts immobiliers se présentant à eux ont chacun leurs particularités.

Le prêt à taux fixe amortissable à échéances constantes

Parmi les différents types de prêts immobiliers, le prêt à taux fixe est le plus répandu. Dans un crédit amortissable, le remboursement du capital est planifié selon un calendrier déterminé, en une ou plusieurs fois.

Avec un prêt à taux fixe, l’emprunteur sait exactement combien va lui coûter son prêt immobilier dès le départ.

La mensualité sera donc toujours la même (ou variera mais en fonction des différents paliers en cas de lissage avec un autre prêt par exemple) et il n’y aura pas de risque de mauvaise surprise.

Le remboursement à mensualités constantes (ou échéances constantes) est donc très sécurisant.
Au fur et à mesure des mensualités, la part d’intérêts remboursée diminue et la part de capital remboursée augmente.

Le prêt à taux fixe amortissable à échéances modulables

Dans un prêt à échéances modulables, l’emprunteur peut, pendant toute la durée du prêt, augmenter ou diminuer
le montant de ses mensualités en fonction de ses rentrées d'argent.

Cette décision entraîne, de fait, une variation de la durée de remboursement.

Les conditions du prêt spécifient l'amplitude maximale des modulations (entre +/- 10% par an et +/- 30% par an
selon les établissements), et le nombre maximal de changements possibles.

Ce remboursement à mensualités progressives peut être pertinent si, à la souscription du prêt, vous savez que vos revenus augmenteront régulièrement.

Les mensualités de votre emprunt en feront de même…

Le prêt à taux variable

Dans un prêt à taux variable, le taux d'intérêt du prêt peut varier pendant la durée de celui-ci, à la hausse comme
à la baisse.

Cela se fait en fonction des variations de l'indice de référence sur lequel il se calque (généralement
l'Euribor 3 Mois ou 1 An) et de l’évolution du marché.
Il est donc en principe plus risqué et comprend forcément une part d’aléa.

Dans ce cas, le coût total du crédit ne peut pas être connu à l’avance.

Avantages : dans les premiers mois ou années, il revient souvent moins cher par rapport à un taux fixe car le taux est plus bas, et il n’y a pas de pénalités de remboursement anticipé si vous soldez, faites racheter, ou renégociez votre prêt.

Représentant moins d’1% du total des prêts immobiliers souscrits en France, le prêt à taux variable (ou révisable) n’est pratiquement plus proposé par les banques à l’heure actuelle.

Et pour cause, avec les taux bas qui ont cours en ce moment, l’intérêt pour une banque est très relatif.

Le prêt à taux variable capé

Sur le même principe que le taux variable classique, le prêt à taux variable "capé" comprend néanmoins un plafond maximum pour éviter une hausse trop importante.

Il peut également être "capé" à la baisse, c’est-à-dire avoir un taux en dessous duquel il ne pourra pas descendre.

Prêt pour financer un achat en VEFA (Vente en État Futur d'Achèvement)

Lors d’un achat sur plan (Vente en État Futur d’Achèvement ou VEFA) le déblocage des fonds du prêt immobilier est progressif et se fait en plusieurs fois.

C’est un crédit immobilier spécifique que vous ne commencez "véritablement" à rembourser qu’à la livraison du bien.

L’emprunteur ne paie des intérêts que sur les sommes effectivement débloquées (intérêts intercalaires).

Ce type de contrat peut également être utilisé lors de l’achat d’une maison ou d’un appartement ancien qui nécessite de gros travaux.

La somme nécessaire à l’achat du bien sera débloquée lors de la signature du compromis de vente, et le reste, seulement trois mois plus tard (en fonction des délais de finalisation de la vente) lors de la réception effective de votre logement afin de commencer les travaux.

En attendant vous ne paierez que les frais de crédit sur le prix du bien.

Le prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire est un prêt accordé à un emprunteur en échange d’un bien immobilier pris en garantie.

Il est donc réservé aux propriétaires et le montant du prêt accordé dépendra de la valeur du bien hypothéqué.

Le montant emprunté peut servir à l’acquisition d’un bien immobilier (résidence secondaire ou investissement locatif) ou plus simplement pour un besoin de trésorerie ou pour la réalisation d'un projet quelconque de l’emprunteur en question.

En fonction des éléments du dossier, l’établissement prêteur pourra demander un justificatif de ce besoin de liquidités.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager . 
Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.