07 62 10 64 07
 

lundi au samedi 9h30-18h30

 

TPE - PME - Grands Groupes

Conditions :

Min. 200.000 € de CA - Clientèle B2B - Min. 30 jours de délais de paiement

AFFACTURAGE OU FACTORING, LE FINANCEMENT D'ENTREPRISE PRO TRÉSORERIE

Parmi les dispositifs permettant aux entreprises de palier leurs difficultés dues à des décalages de trésorerie, l’affacturage figure
en bonne place. Il permet d’optimiser le besoin en fonds de roulement (BFR).

Qu'est-ce que l'affacturage ?

L'affacturage est un mode de financement qui permet à une entreprise d'encaisser les montants des factures émises dans un délai très court, sans attendre les délais de paiement accordés à ses propres clients, délais qui peuvent être de 30, 45, 60 jours ou plus.

Ce type d'opération permet aux professionnels de retrouver davantage de souplesse dans leur gestion et d'obtenir rapidement 
de la trésorerie
.

Par exemple, si vous êtes dirigeant d'entreprise B2B et que vos clients vous règlent habituellement sous 30 ou 60 jours,
vous pouvez être payé sous 10 jours ou 48h dans certains cas avec l'affacturage.

Vous pouvez contacter notre partenaire spécialiste en affacturage ici => sylvie . pavie @ factofrance . com .

L'affacturage (ou Factoring) se matérialise par un contrat qui stipule qu'un établissement de crédit spécialisé agréé Banque de France, dit "Factor" ou société d'affacturage, gère les comptes clients de l'entreprise cédante.

Votre courtier en affacturage vous assiste dans la mise en oeuvre de ces solutions de financement à court terme
réservées aux transactions entre entreprises

Concrètement, via ce type de mobilisation de créances et moyennant un certain montant défini à l'avance par contrat, l'entreprise cède ses factures à la société d'affacturage qui les lui règle sans en attendre l'échéance.

Vous pouvez céder toutes vos factures ou quelques-unes au coup par coup en fonction de vos besoins de trésorerie.

Le contrat entre l'entreprise et la société d'affacturage définit le cadre dans lequel les factures sont cédées à cette dernière.

Vous l'aurez compris, Millenium Financement est un courtier qui propose des solutions en affacturage.

Conditions et critères d'éligibilité à nos solutions d'affacturage

  • Vous êtes une entreprise, TPE, PME ou grand groupe dont les clients sont également des professionnels (BtoB)
  • Votre chiffre d’affaires est d’au moins 200.000 €
  • Vos délais de paiement d’au moins 30 jours 
  • Le produit ou le service en question est déjà livré / fourni

Entreprise en difficulté

Bien évidemment, pour une entreprise en difficulté ou en passe de l’être, réduire les délais de paiement peut être vital et indispensable à sa survie.

Les difficultés de trésorerie des entreprises peuvent être contrées via l’affacturage s’il s’agit seulement de décalages entre les sorties et les entrées d’argent.

Différence entre affacturage et cession Dailly

Bien qu'il y ait de nombreuses similitudes, il y a une différence entre affacturage et cession Dailly

Ce dernier est un type de mobilisation de créances qui permet de les céder par bordereaux uniquement, en général à une banque et non un affactureur, le bordereau devant inclure des mentions et informations obligatoires bien particulières quant au détail de la créance cédée.

La cession Dailly peut être notifiée (avec engagement de payer ou pas) ou non et permet d’obtenir de la trésorerie via le crédit ou le découvert bancaire.

Contrairement à l’affacturage, la loi Dailly ne permet pas le recouvrement de créances et les financements sont forcément plafonnés.

Mention de subrogation

La mention de subrogation est inscrite sur chacune des factures de l’entreprise cliente, indiquant que ces factures sont à régler à la société d’affacturage.

Les clients savent donc, de fait, que la société fait appel à un factor. Les clients de cette entreprise ne peuvent pas régler leurs factures directement à celle-ci.

En tant que subrogée (dans les droits du créancier initial, c’est-à-dire la société affacturée) la société d’affacturage bénéficie des mêmes droits et recours contre les débiteurs, ils doivent régler directement le factor qui devient le seul propriétaire des créances.

Il lui incombe de s’occuper du recouvrement et des éventuels retards ou impayés.

L’entreprise qui a cédé sa créance est le subrogeant, tandis que le Factor est le subrogataire.

En cas d’affacturage confidentiel, il n’y a pas de subrogation (donc évidemment pas de mention de subrogation sur les factures) le risque étant porté par le fournisseur.

Affacturage confidentiel

C’est la méthode d’affacturage la plus discrète.

En effet, si vous êtes peu enclin à communiquer sur le fait que vous cédez vos créances clients à un factor, et ceci pour, entre autres garder intacte la relation avec lesdits clients, l'affacturage confidentiel est le mode de financement à privilégier.

Le client n’est pas notifié de l’existence d’un contrat entre le factor et vous, vous gérez donc la relation client sans rien changer.

Le factor vous règle sous 24h (ou 48h) et vous lui rétrocédez ce montant lorsque votre client vous paie.

Cette méthode est en principe réservée aux entreprises faisant un CA plutôt conséquent.

Pour réduire son risque, le factor veillera sur la manière dont vous gérez votre poste clients, et vous serez susceptible d’être audité régulièrement par ce dernier.

L’entreprise ayant recours à ce mode de financement peut souscrire une assurance crédit entreprise qui la protège en cas d’impayés.

Affacturage semi-confidentiel

L'affacturage semi-confidentiel est une solution de financement permettant à l'entreprise qui y souscrit de percevoir, en échange de ses créances le paiement de ses factures sous 24h.

L’entreprise conserve la gestion des créances (relances, suivi etc...).

Dans ce cas de figure, contrairement à l’affacturage confidentiel, le client est notifié de l’existence d’un contrat d’affacturage.

Il sait donc que ses factures ont été cédées à un factor, mais il n’y a pas de changement pour lui quant au mode de paiement de son fournisseur.

Cette méthode permet à l’entreprise de conserver la gestion du poste clients en son sein.

On dit de cet affacturage qu'il est notifié mais non-géré.

Affacturage inversé

L'affacturage inversé (reverse factoring) est une convention entre la société cliente qui souscrit le contrat, ses fournisseurs et une société d’affacturage.

Les parties sont au nombre de trois et ce type de contrat permet aux fournisseurs d’obtenir un paiement anticipé en cédant leurs factures à une société d’affacturage et est généralement mis en place par des entreprises en bonne santé financière aux montants d’achats volumineux.

Le fournisseur peut généralement opter pour le financement de toutes ses factures ou alors au coup par coup via l’affacturage inversé collaboratif.

Affacturage import et export

À l'import, la société d’affacturage finance les achats de l’entreprise cliente via le paiement anticipé de ses factures à ses fournisseurs.

À l'export, le factor finance les factures des clients internationaux de l’entreprise cliente.

Le factor gère ensuite toute la relation avec le client localement et peut s’occuper entre autres de la relance dans la langue du pays concerné.

Si nécessaire, il peut s'occuper du recouvrement de créances via des intermédiaires locaux connaissant la langue, les us et coutumes, le terrain, le tissu social local mais aussi les différentes lois du pays en question.

Le compte clients peut également être géré dans la devise locale.

Dans ce type de configuration, la société d’affacturage peut être un véritable allié de l’entreprise à l’international.

Tout comme sa version classique, l'affacturage à l’import et à l’export peut être notifié ou non.

Affacturage ponctuel

L'affacturage ponctuel permet une plus grande souplesse de par le fait que l’entreprise peut décider de céder ses factures au coup par coup et ponctuellement, d’où son nom.

En général il n’y a pas d’engagement de montant ou de durée ni de caution personnelle demandée via ce mode de financement.

Concernant les coûts, ils sont établis facture par facture.

Votre courtier en affacturage est là pour guider et conseiller les entreprises dans le choix du factor le plus adapté à leur situation et à leurs besoins. Contactez-le !

Affacturage et création d'entreprise

Pour les sociétés en création, des solutions peuvent être trouvées si le business plan prévoit au moins 250.000 € de chiffre d'affaires.

Demande d'informations / étude gratuite en affacturage

Envoyé !

Erreur serveur

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.